Comment analyser les paris sportifs basketball ?

Transcription texte de la vidéo:

Bonjour les Investisseurs,

Dans cette nouvelle vidéo je vais vous présenter comment j’effectue les analyses avant de placer les paris basketball.

Alors juste avant que je vous explique tout ça dans cette vidéo je vous invite à cliquer sur le bouton s’abonner qui apparaît en bas à droit de la vidéo le petit carré rouge ou alors vous cliquez directement en dessous de la vidéo sur le nom de la chaîne ça vous permettra de recevoir toutes les prochaines vidéos gratuitement pour recevoir tous les conseils qui vous permettront de rejoindre les 3% de parieurs gagnants et pour vous permettre de vous créer un complément de revenus grâce à vos paris

Alors la première chose que je fais, c’est que je prends la liste des matchs qui vont avoir lieu pendant la nuit, donc soit je vais sur flash résultat comme vous voyez à gauche, soit je vais sur 1xbet ou un autre site de paris comme ça en même temps j’ai tout de suite accès aux cotes et je vois ce qu’il est possible de faire.

Alors je prends la liste des matchs, je regarde un peu ce qu’il y a et je fais un premier tri par exemple là on voit Bucks Portland je vois que ça va être un peu compliqué donc je ne vais pas partir sur une analyse là dessus et je vais voir ce qu’il y a sur les autres matchs. Donc je fais déjà un premier tri comme ça et ensuite je vais jeter un coup d’oeil général sur les matchs déjà triés en regardant ce qu’il y a à faire au niveau des paris. Donc ici c’est l’exemple sur 1xbet, donc vous voyez là je vais noter sur une feuille les paris victoires, les cotes qu’il y a, les handicaps, les over/under, au niveau des joueurs aussi les over/under points, les trucs comme ça. Et je note tout ça sur une feuille un peu à l’arrache comme vous voyez ici.

Donc en fait, ces étapes de vision globales, ça se joue plus à l’instinct et à l’expérience comme je connais chaques équipes, les joueurs, les statistiques, je détermine rapidement ce qui me semble pas mal mais ensuite la grosse difficulté ça va être de confirmer par l’analyse ce qu’on a fait lors de la vision globale et c’est là qu’il faut faire preuve d’une certaine psychologie car si l’analyse ne confirme pas derrière ou ne confirme pas suffisamment notre première idée il faut absolument rayer de la liste, donc la rayer du brouillon que vous avez vue juste avant. Sinon on se base plus sur la chance que sur le concret.
Vous allez me dire c’est logique de faire ça et pourtant c’est plus difficile à faire qu’on ne le croit, et je vois beaucoup de personnes perdre à cause de ça parce qu’elles vont avoir une idée en tête. Récemment par exemple, j’ai un ami qui voulait absolument parier sur Atlanta et il y avait Millsap absent et plusieurs autres trucs. Mais après qu’on lui ai dit, il avait répondu qu’il ne le ferait pas pour au final le faire quand même et perdre le pari. Comme l’idée était dans sa tête depuis le début au moment de mettre ses paris il l’a quand même placé et a perdu.

 

Parce qu’une fois qu’on a rentré une idée dans son cerveau, ça devient toujours difficile de la sortir de sa tête car le cerveau a imprégné une image et il y a également sans doute une part d’ego inconsciente qui veut que comme c’est notre idée, elle est forcement bonne. On va voir le match et on va se dire « ah oui a peut être pas mal » mais si l’analyse ne confirme pas derrière on a quand même tendance à vouloir garder cette idée car elle vient de nous. Donc lors des étapes globales, c’est important de se mettre d’accord avec soi-même en se disant que les premières idées que l’on a ne sont que des idées passagères. Rien de plus et vous pouvez vous tromper, voire avoir des idées de merde. Donc ne vous attachez pas à ces premières idées. Il faut plus vous dire « ah oui ça peut être pas mal » que  » ah oui ça c’est bien ! ». Car dans ce dernier type de phrase vous incluez un élément émotif dans votre idée et il devient ensuite encore plus difficile de vous en débarrasser.

Alors une fois que vous avez fait votre liste de match et que vous avez noté un peu les cotes de ce qui peut être intéressant donc du coup il va falloir confirmer les idées que vous avez noté avec l’analyse à proprement parler. Pour cela je me base sur différents critères, que j’ai réunis en 7 critères principaux et ensuite je les compile sur une feuille sous forme de liste avantages/inconvénients.
Donc le premier critère est classique, c’est l’avantage domicile/extérieur, les fréquentations de la salle, par exemple à Washington il y a peu de public, l’heure d’arriver des équipes qui jouent à l’extérieur parce que si l’équipe arrive en pleine nuit et qu’elle a déjà joué la veille cela peut être un avantage pour l’équipe à domicile.

Ensuite, le 2ème critère que je regarde aussi ce sont les absents, ce qui est important car en NBA on sait qu’un joueur peut faire renverser la vapeur. En NBA c’est assez chiant au niveau des absents car on recoit les informations assez tard, enfin pour nous c’est tard en fonction du décalage horaire, donc on les reçoit souvent en pleine nuit ou une heure avant le match et des fois même pas tout de suite car ils attendent l’échauffement pour voir si le joueur va pouvoir jouer ou pas. Donc on fait comme on peut mais en général quand les joueurs sont blessés on peut parfois un peu deviner si ils vont jouer ou non en fonction de la blessure. Si c’est un petit truc au coude par exemple, on sait que ce n’est pas très grave et on se doute qu’ils vont quand même jouer. En général, je regarde Twitter pour les annonces des absents, sur les comptes officiels des équipes, ou un nouveau site que j’ai découvert qui s’appelle stadeproligne qui donne aussi des informations pas mal sur les absents.
Et surtout donc par rapport aux absences, je vais regarder l’importance du joueur dans l’équipe, son impact, ses statistiques, ce qu’il apporte à l’équipe, quelles ouvertures ça laisse à l’équipe adverse,etc.

Si par exemple Cousins est absent à Sacramento, on sait que cela va faire une différence énorme pour l’équipe adverse. Donc les absents sont un facteur très important.

Critère numéro 3, je regarde les séries de victoire défaite pour voir dans quelle dynamique est l’équipe et surtout pourquoi elle est dans cette dynamique actuelle. A cause d’un absent ? A cause d’autres choses ? Comment ils sont au niveau des séries à domicile, si ils viennent d’enchaîner 4 ou 5 défaites à domicile, il y a de grandes chances pour que la série se retourne devant leur public en voulant se reprendre.
Le critère numéro 4 que je regarde c’est la fatigue, par exemple si l’équipe a joué la veille, si elle est en back to back, je vais regarder le temps de jeu aussi de certains joueurs importants parce que des fois il y a des joueurs qui jouent énormément la veille et qui ensuite le lendemain vont peut-être devoir se reposer ou être moins performant. Je regarde aussi les voyages quand ils sont en road trip, le décalage horaire parce que si ils se prennent trop de décalage horaire dans la figure forcément ça peut avoir un impact sur leurs performances, ils vont même très mal joué parfois, c’est d’ailleurs des médecins qui avaient prouvé ça que le décalage horaire et la fatigue peuvent sapé les performances d’une équipe.

Donc voici un exemple justement par rapport à la fatigue, un exemple de mon Club VIP Paris Sportifs, ce n’est pas moi qui l’ai posté mais mon assistant Alex qui poste les bets pour moi quand je suis pas là ou en voyage. Donc vous voyez par rapport à la fatigue ici on a proposé le bet bonus Zach Lavine marque moins de 18,5 points cote à 1,85 sur 1xbet. les Wolves venaient de jouer face aux Knicks, il se déplaçaient à Charlotte et Lavine on sait que c’est un bon attaquant mais assez irrégulier et comme il l’écrit dans l’analyse, il avait joué 40 minutes la veille, il avait fait un bon match donc son pourcentage aux tirs allait forcément baisser et on se doutait que le coach allait moins le faire jouer au profit des joueurs du banc. En plus, il sera face à deux bon défenseurs MKG et Batum et on se doutait bien que le coach des Hornets voudra mettre l’accent sur la défense pour ralentir les gros joueurs de Minnesota et donc on s’était dit que la fatigue accumulé avec le temps de jeu de la veille, plus les performances de la veille ainsi que des bons défenseurs qui peuvent tourner sur lui, il mettrait moins de 18,5 et c’est ce qui s’est passé car le pari est passé. Donc voilà un exemple où on a utilisé le critère fatigue et temps de jeu, back to back etc.

Donc le critère numéro 5, les statistiques.

Je vais regarder les statistiques d’attaque, de défense, combientième l’équipe est, les rebonds, les pourcentages de victoires à domicile et/ou extérieur, le nombre de shoot pris, la réussite au shoot, en fait toutes les stats liées aux joueurs ou aux équipes.
Donc critère numéro 6 ensuite, ca va être le poste par poste, les confrontations entre joueurs, pour voir sur quel(s) poste(s) la différence peut être faite, l’impact des joueurs qui sont en face à face, leurs stats, leur style de jeu (plus défense ou attaque), est-ce que lors du face à face cela va s’annuler ou est-ce que l’un va ressortir, prendre l’avantage ou pas. Par exemple, il y avait Bulls qui allait à Utah et Butler était face à Hayward et on s’est rendu compte que Butler allait fumer Hayward, c’est ce qui s’est passé et au final les Bulls ont remporté le match.
Egalement la psychologie des joueurs que l’on voit plus à force de les regarder jouer, en les connaissant un peu, en regardant des interviews par exemple Drummond chez les Pistons à plus tendance à lâcher un match lorsqu’il est frustré, à ne plus jouer, à ne plus aller aux rebonds à s’en foutre. Alors que un Jimmy Butler par exemple a un mental d’acier et ne se laisse pas marcher dessus de par son histoire personnelle, les soucis qu’il a eu avec sa famille etc.

Et enfin dernier critère les enjeux donc ça ça va être un critère qui est quand même plus valable en play-off s’il ya des histoires de qualification ou parfois au derby ou alors si vraiment il y a deux joueurs qui s’aiment pas et qui veulent vraiment prendre l’avantage sur l’autre.
Et après je compile toutes ces données et je les place sur une feuille sous la forme de liste avantages/inconvénients et je détermine si le pari vaut le coup en prenant également en compte la cote parce que si vous faites, les cavaliers contre une équipe pourrie, enfin pourrie une équipe pas forte, comme Philadelphie, ou une autre, forcément vous allez avoir tous les avantages mais pour une cote faible qui ne vaut pas le coup.

Exemple Miami-NY en vidéo

Exemple de paris proposés dans le Club VIP Paris sportifs

Cadeau pour vos pronostics: http://gagner-sa-vie-aux-paris-sportifs.com/video-cadeau-paris-sportifs

Recherches utilisées pour trouver cet article :comment jouer gratuitement a 1xbet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *